Malooka

05130 Tallard


Malooka

C’est mon nom de plasticienne et d’histoirienne*

Histoiririenne, n.f. : bris’coleuse de mots, d’objets et de rêverie qui arpente es chemins buissonniers de l’enfance…

En regardant mon parcours, je m’aperçois qu’il a souvent été question de l’humain. A travers la conception de costumes et accessoires de théâtre, de bijoux et parures, j’ai interrogé l’enveloppe, l’apparence … Avec les intervention et ateliers arts plastiques ou écritures, avec les formations, je ma suis penchée sur le contenu …

Pour ce qui est de ma démarche artistique, j’explore encore cette thématique de l’individu à travers des mises en scènes (en abîme ?) dans un registre onirique et nostalgique.

Mes sculptures

Mes sculptures sont principalement des personnages décalés dans le temps ou les situations. Ils semblent perdus en eux-mêmes, pas de bouche, pas de regards, l’esquisse d’un nez et pourtant … il s’y glisse autre chose qu’une page blanche qui restera vierge…une sorte de tension, une ouverture vers une rencontre avec soi-même, son passé et ses propres histoires. Mon intention est d’effleurer le regardeur dans ce qu’il a de plus sensible et intime et de faire émerger une émotion latente. Eveiller une résonnance directe dans la mémoire individuelle mais aussi dans « sa » mémoire collective.

Le choix des matériaux

Le choix des matériaux est aussi un élément constitutif de ma démarche. Ils mettent en avant le côté empirique et le jeu du hasard dans ma pratique. Les éléments déclencheurs sont souvent des matériaux pauvres ou de récupération … Matériaux pauvres dans un choix anticonsumériste et matériaux de récupération pour le dessein de las faire revivre, en découvrant une autre fonction, un autre regard porté sur eux. Une forme de re-construction d’identité.

Le papier est plutôt un élément « relieur » …Les papiers pour l’ambivalence du fragile et du résistant ; de l’anodin et de l’essentiel support et vecteur de mots, d’histoires, de mémoire …

L’histoire

Un autre élément clef que je glisse dans cette liste de matériaux, car il est aussi fondateur de mes sculptures, c’est « l’histoire » … L’histoire qui se brode sur un mot, un vers, un chant lus, entendus ou inventés ! Histoires qui émergent des objets ou l’inverse, histoire qui m’aiguisent le regard en quête d’objets.

Je parle parfois de « sculptures-poèmes » lorsque j’évoque mes sculptures car il y a toujours création parallèle d’une sculpture et d’une histoire, même si le texte n’est pas toujours retranscrit.

Enfin tout autant que e regardeur cherche à ressentir, comprendre ou décoder mes productions au filtre de ses propres expériences et sous le poids de son environnement, je suis aussi en recherche permanente de signification (« ce que je fais m’apprends ce que je cherche » Paul Klee ?)…

Ainsi je vous livre ces quelques lignes comme invitation à un dialogue su vous le souhaitez …

Malooka

Boutique en ligne